COMPRENDRE ET FAIRE COMPRENDRE
Protéger l'environnement est plus que jamais une priorité absolue

       La protection de l'environnement est une priorité absolue et c’est particulièrement vrai pour les milieux aquatiques et nos côtes.

      Quelques chiffres. Au début des années 90, moins de 40% de la population mondiale vivait à moins de 60 km d'une côte. En 2050, on prévoit 75%. Les forêts produisent bien une partie de l'oxygène que nous respirons, mais c'est le phytoplancton océanique qui produit 50 à 85% de l'oxygène terrestre (le poumon de la Terre). Actuellement, 80 % de la pollution marine est d’origine terrestre.
     Notre futur est totalement lié à notre gestion des problèmes évoqués par ces chiffres. Nous avons un véritable challenge à relever. Surveiller et protéger nos mers et nos rivières est vital. Donner, en temps réel, la possibilité aux populations et aux décideurs d’être informé est fondamental.

      L’utilisation de systèmes utilisant la capacité d’animaux à "goûter" la qualité de l’eau en continue est une des voies possibles de surveillance des milieux aquatiques. En particulier elle ouvre la possibilité du fonctionnement à très long terme, sans problème de salissure des capteurs physico-chimiques, et donc sans nécessité d'intervention humaine. On a tous entendu parler des canaris comme alarme-sentinelles dans les mines. Aujourd'hui, on peut utiliser des huitres ou d'autres bivalves comme sentinelles pour poser des diagnostics en ligne sur la santé de sites marins distants et voir des perturbations. On sait suivre 24h/24, tout au long de l'année, divers traits de vie comme l’expression de rythmes biologiques (en fonction de l’heure du jour ou des marées) ou la vitesse du passage à l'état de repos, des vitesses de croissance, enregistrer des pontes ou des mortalités, etc (la page pour en savoir plus). Le tout est un formidable outil pour juger en ligne du bon ou mauvais état de santé d'un groupe d'animaux et, au delà, de celui de leur écosystème. La démarche est celle de l'éthologie et la technique est unique puisqu'elle évite une surveillance humaine permanente impossible à financer sur de longues périodes. Le principe est simple: grâce à de minuscules électro-aimants collés sur les valves d'huitres, de bénitiers, de moules, de pétoncles ou d'autres bivalves, on suit à distance, 24/7, partout où la téléphonie mobile passe et sans intervention humaine locale, le comportement de bivalves "abandonnés" (notre record: un fonctionnement autonome de 3 ans et 9 mois). Les observations sont mises à jour quotidiennement sur internet. Ce site illustre notre démarche. Il est issu de la recherche fondamentale et le fruit d'une collaboration interdisciplinaire entre biologistes, électroniciens et mathématiciens.

      C'est aujourd'hui un exemple d'application de l'Internet des Objets (Web 3.0).

La valvométrie Haute Fréquence, Non Invasive (HFNI), c'est quoi ? 
Un instrument d'analyse de l'activité de mollusques  

 

 

 

 

Corbicules d'eau douce (Corbicula fluminea). Vitesse très...accélérée. Elles sont beaucoup plus paisibles dans leurs lacs ou ruisseaux.

qui permet l'étude de leur comportement

...face à un stress, un contaminant, un réchauffement anormal, les valves bougent de façon anormale ou se ferment, révélant un changement de qualité de l'eau (biomonitoring). Perturbations plus "silencieuses", les rythmes biologiques sont modifiés, la croissance ralentit, les pontes sont altérées... Cas extrêmes, les animaux meurent et les valves restent ouvertes, inertes (des rythmes, de la croissance, des pontes et la mort en images).

 

 

 

 

 

Huitres creuses, Crassostrea gigas équipées d'électrodes

et un suivi en continu de la qualité de l'eau

La distance entre les valves est mesurée en permanence avec des électrodes pesant moins de 1 g.
Elles permettent de suivre 24/7 - et pendant plus de 1 an sans intervention sur site - le comportement en fonction des conditions du milieu (éthologie). L'analyse du comportement, réalisé automatiquement, donne une image de la qualité de l'eau, vue non pas à travers une analyse chimique mais à travers le regard (l'Oeil !) d'habitants du milieu.

sur ce site mis à jour quotidiennement.

Survoler le bandeau en haut (Accueil, Galerie, etc) pour voir nos localisations dans le monde, un aperçu de nos techniques, des résultats clés, des comics et... des enregistrements dynamiques mis à jour quotidiennement (*pour les sites actifs). Découvrez le comportement qu'avait hier un pétoncle ou une moule à quelques centaines ou milliers de km de chez vous.

Pour revenir, taper simplement dans votre moteur de recherche: "oeil du mollusque" ou "molluscan eye".

*****************************************************************************************************************  
Reportages, Expositions, etc  

Plonger sur un site MolluSCAN eye. Plongeurs scientifiques, Stéphane Bujan et Benoit Gouillieux. Images, Benoit Gouillieux.

     "Mollusques bivalves, messagers de la qualité de l'eau". Une émission avec Radio Campus Bordeaux et Cap Sciences (le 21 Novembre 2015). Des chercheurs de MolluSCAN eye à l'antenne.
Juin 2015, une BD pages 12-13 du webzine de l'INRIA de Lille à propos du travail de Hafiz Ahmed, thèsard en mathématique (ci-dessous),qui travaille avec l'équipe MolluSCAN eye

Le 14 Avril 2015: sur le site de l'INRIA Lille, un article sur le travail d'Hafiz Ahmed, mathématicien, et sa thèse sur MolluSCAN eye: Les huitres, les futurs lanceurs d'alerte de la pollution

*********************

Le 19 Décembre 2014, une nouvelle de Reuters: France-Des mollusques pour surveiller les pollutions marines

****************************

Le 20 Novembre 2014, un article pleine page de Laurie Bosdecher dans SUD OUEST: MolluSCAN Eye, un outil de pointe made in Bordeaux

*****************

"

A Copenhague, du 21 au 26 Juin 2014, MolluSCAN eye a participé avec le FRAM à l'exposition international SCIENCE IN THE CITY. "L'exposition "Talking Clams" a présenté les approches uniques et innovantes développées par les scientifiques pour comprendre, grâce aux coquillages marins, les changements  qui touchent le continent Arctique"

****************

En Mai 2014, un article de Mélanie Chartier dans Cultures MARINES, le magazine des conchyliculteurs (groupe Ouest France): L'oeil du mollusque scrute la pollution marine

*****************

Le 16 Janvier 2014, sur le blog de World PRwire's: Telit technology enables the MolluSCAN Eye project.

**************

Deux brèves de collègues mathématiciens sur le blog de Mathématiques de la Planète Terre 2013, mpt2013. Le 17 Octobre: Les huitres ont des oreilles. Le 31 Octobre: Les huitres rêvent elles de moutons électriques?

***********************

Le 25 Avril 2013, une brève de Natesh sur TMCnet.com: Telit enhances Cellular M2M Technology with introduction of the MolluSCAN Eye project.

********************

Depuis l'Italie, sur Digital newschannel, le 18 Avril 2013: La tecnologia di Telit nel progetto MolluSCAN Eye. et Mare, scienza e molluschi contro l'inquinamento. Pour l'Allemagne, sur PR.com le 19 Avril 2013: Telit-Technologie kommt im Umweltschutzprojekt MolluSCAN Eye zum Einsatz

*******************

Le 16 Avril 2013, une brève sur le blog de m2mnow, latest machine to machine industry news: Telit technology enables the MollSCAN Eye Project

*****************

Dans la presse russe: 20.05.11 đťđżđ╗đ╗ĐÄĐüđ║đŞ Đüđ╗đÁđ┤ĐĆĐé đĚđ░ ĐçđŞĐüĐéđżĐéđżđ╣ đ╝đżĐÇĐüđ║đżđ╣ đ▓đżđ┤Đő
mais aussi sur un blog en Coréen: ÝůöŰŽ┐, ÝĽ┤ýľĹ ÝÖśŕ▓Ż ŕ░ťýäá ýťäÝĽť '۬░ŰĄ╝ýŐĄý║ö ýĽäýŁ┤ ÝöäŰíťýáŁÝŐŞ'ýŚÉ M2M ŕŞ░ýłá ýáťŕ│Á

***********************

Trois articles de vulgarisation avec une belle iconographie (publiés dans le journal d'une major internationale, Telit; en anglais).  Mars 2008, Get a ring from oysters. Mars 2009, Get a ring from the Arctic.  Février 2013, Molluscan eyes are watching out for us.

***********************

Un reportage, Huîtres, les super sentinelles de la mer avec de très belles photos d'un professionnel, Jean Bernard Nadeau, sur l'équipe à Arcachon. Deux accès. L'un depuis le site du photographe:  Huitres, super sentinelles...; l'autre sur le site de l'agence Look at Sciences: Huitres, super sentinelles....

******************

Lisez l'histoire de Ming la palourde. C'est une palourde Arctique qui a atteint l'age de... 507 ans, un record du monde dans le règne animal. Plus d'infos sur BBC News

*************

 

Les huîtres, sentinelles de la mer par Alexandre Marsat, 8/10/2008 mis à jour le 17/6/2014

********************

Le Conseil Général de l'Essonne a créé un site de vulgarisation scientifique, la Banque des Savoirs. On y trouve un diaporama avec texte sur nos activités: Les sentinelles de la mer. Posté le 19 Décembre 2011.

*****************

Des statistiques impressionnantes pour l'exposition "Talking Clams" données par Geir Stokke, le directeur de Polaria.
En 2013, il avait calculé que 70.000 visiteurs avaient vu l'exposition. Parmi eux 3000 écoliers et 6000 étudiants dont certains venus spécialement pour nous.
Des tours operators ont aussi inclus l'exposition "Talking Clams", en la combinant avec l'exposition “Our Synthetic World”. Il y a eu des dimanches Spécial Famille et des Quiz avec l'exposition comme thème qui ont eu de nombreux participants.

Exposition Talking clams. Depuis le 16 Novembre 2012, MolluSCAN eye expose ses activités dans l'Arctique au musée POLARIA à Tromso en Norvège. Son architecture est unique.

Aller voir comment les scientifiques font parler les coquilles St Jacques arctiques et lisent sur leur lèvres. Découvrez comment on mesure l'âge de ces mollusques bivalves Arctiques qui vivent multi-centenaires comme Ming la Palourde.Les tortues des Galapagos ne sont que de très jeunes vieux à coté.

 

 

 

***************

MolluSCAN eye est accompagné pour les aspects administratifs, juridiques et  gestion par Aquitaine Science Transfert et l'ADERA. Sa gestion est assurée et certifiée par l'ADERA.

MolluSCAN eye ici avec Alain Juppé, maire de Bordeaux, en visite à un stand
Aquitaine Science Transfert. Alain Juppé découvre la technologie MolluSCAN eye.

**************************

 

Depuis l'été 2013, l’Œil du Mollusque a rejoint GEO-Transfert (Global Earth Observation - Transfert), la cellule de transfert de l'UMR CNRS 5805 EPOC. GEO-Transfert propose des services et une expertise scientifique et technique pour la gestion des zones côtières:

  • Surveillance et Qualité des eaux
  • Télédétection et cartographie
  • Océanographie et hydrologie
  • Hydrodynamique
  • Sédimentologie
  • Morphodynamique
  • Etudes d'impact
  • Biomonitoring (MolluSCAN eye, Valvométrie HFNI)  

                                         ***************************

Le 27 Juin 2008, un article de Hélène Rouquette-Valeins dans SUD OUEST: JC Massabuau et son équipe étudient les rythmes d'ouverture et fermeture d'huitres équipées d'électrodes. Ce qui permet de déceler les anomalies de la qualité de l'eau. Des huîtres sentinelles

***************************

MolluSCAN eye et Œil du Mollusque sont des marques déposées

*************************

 

 

 

 

 

 

 

 


informations

 
ENREGISTREMENTS BRUTS DYNAMIQUES
sur 1-6 j. Dans le menu Enregistrements, choisissez un site, puis J1 sur le calendrier
 
ZOOM: en survolant le graphe, clic gauche de la souris enfoncé, on zoom sur la période choisie.
Les résolutions max sont 100 msec et ~ 1 µm

´╗┐Connexion


´╗┐ Login

´╗┐ Mot de passe


´╗┐ Mot de passe Oublié ?