COMPRENDRE ET FAIRE COMPRENDRE 
Protéger l'environnement est plus que jamais une priorité absolue

     La protection de l'environnement est une priorité absolue et c’est particulièrement vrai pour les milieux aquatiques et nos côtes. Au début des années 90, moins de 40% de la population mondiale vivait à moins de 60 km d'une côte. En 2050, on prévoit 75%.

     Or actuellement, 80 % de la pollution marine est d’origine terrestre. C'est un vrai challenge. Surveiller et protéger nos mers et nos rivières est fondamental. Donner, en temps réel, la possibilité aux populations et aux décideurs d’être informé aussi.

      L’utilisation de systèmes utilisant la capacité d’animaux à "goûter" la qualité de l’eau en continue est une des voies possibles pour surveiller nos côtes. On a tous entendu parler des canaris comme alarme-sentinelles dans les mines. Aujourd'hui, on peut utiliser des huitres ou d'autres bivalves comme sentinelles pour poser des diagnostics en ligne sur la santé de sites marins distants. On sait suivre 24h/24, tout au long de l'année, divers traits de vie comme l’expression de rythmes biologiques (en fonction de l’heure du jour ou des marées) ou la vitesse du passage à l'état de repos, des vitesses de croissance, enregistrer des pontes ou des mortalités (la page pour en savoir plus). Le tout est un formidable outil pour juger en ligne du bon ou mauvais état de santé d'écosystèmes proches ou lointains. La démarche est celle de l'éthologie et la technique est unique puisqu'elle évite une surveillance humaine permanente impossible à financer. Le principe est simple: grâce à de minuscules électro-aimants collés sur les valves d'huitres, de bénitiers, de moules ou de pétoncles, il s'agit de suivre à distance, 24h/24, 7j/7, partout où la téléphonie mobile passe et sans besoin d'intervention humaine locale, le comportement de bivalves "abandonnés". Ce site illustre cette démarche. Il est issu de la recherche fondamentale et le fruit d'une collaboration entre biologistes, électroniciens et mathématiciens.

La valvométrie Haute Fréquence, Non Invasive (HFNI), c'est quoi ? 
Un instrument d'analyse de l'activité de mollusques  

 

 

 

 

Corbicules d'eau douce (Corbicula fluminea). Vitesse très...accélérée. Elles sont beaucoup plus paisibles dans leurs lacs ou ruisseaux.

qui permet l'étude de leur comportement

...face à un stress, un contaminant, les valves se ferment ou bougent de façon anormale, révélant un changement de qualité de l'eau (biomonitoring). Perturbations plus profondes, les rythmes biologiques sont modifiés, la croissance ralentit, les pontes sont altérées... Cas extrêmes, les animaux meurent et les valves restent ouvertes, inertes (tout sur le site PRO).

 

 

 

 

 

Huitres creuses, Crassostrea gigas équipées d'électrodes

et un suivi en continu de la qualité de l'eau

La distance entre les valves est mesurée en permanence avec des électrodes pesant moins de 1 g.
Elles permettent de suivre 24/7 - et pendant plus de 1 an sans intervention sur site - le comportement en fonction des conditions du milieu (éthologie). L'analyse du comportement, réalisé automatiquement, donne une image de la qualité de l'eau, vue non pas à travers une analyse chimique mais à travers le regard (l'Oeil !) d'habitants du milieu.

sur ce site mis à jour quotidiennement.

Survoler le bandeau en haut (Accueil, Galerie, etc) pour voir nos localisations dans le monde, un aperçu de nos techniques, des résultats clés, des comics et... des enregistrements dynamiques mis à jour quotidiennement (*pour les sites actifs). Découvrez le comportement qu'avait hier un pétoncle ou une moule à quelques centaines ou milliers de km de chez vous.

Pour revenir, taper simplement dans votre moteur de recherche: "oeil du mollusque" ou "molluscan eye".

*****************************************************************************************************************  
News, Expositions, etc  

Plonger sur un site MolluSCAN eye. Plongeurs scientifiques, Stéphane Bujan et Benoit Gouillieux. Images, Benoit Gouillieux.

Lisez l'histoire de Ming la palourde. C'est une palourde Arctique qui aurait atteint l'age de... 507 ans, un record du monde dans le règne animal. Plus d'infos sur BBC News

***

Exposition Talking clams. Depuis le 16 Novembre 2012, MolluSCAN eye expose ses activités dans l'Arctique au musée POLARIA à Tromso en Norvège. Son architecture est unique.

Aller voir comment les scientifiques font parler les coquilles St Jacques arctiques et lisent sur leur lèvres. Découvrez comment on mesure l'âge de ces mollusques bivalves Arctiques qui vivent multi-centenaires comme Ming la Palourde.Les tortues des Galapagos ne sont que de très jeunes vieux à coté.

***

MolluSCAN eye est accompagné pour les aspects administratifs, juridiques et  gestion par Aquitaine Science Transfert et l'ADERA. Sa gestion est assurée et certifiée par l'ADERA.

MolluSCAN eye ici avec Alain Juppé, maire de Bordeaux, en visite à un stand
Aquitaine Science Transfert. Alain Juppé découvre la technologie MolluSCAN eye.

***

Depuis l'été 2013, l’Œil du Mollusque a rejoint GEO-Transfert (Global Earth Observation - Transfert), la cellule de transfert de l'UMR CNRS 5805 EPOC. GEO-Transfert propose des services et une expertise scientifique et technique pour la gestion des zones côtières:

  • Surveillance et Qualité des eaux
  • Télédétection et cartographie
  • Océanographie et hydrologie
  • Hydrodynamique
  • Sédimentologie
  • Morphodynamique
  • Etudes d'impact
  • Biomonitoring (Valvométrie HFNI)

MolluSCAN eye et Œil du Mollusque sont des marques déposées

 

 

 

 

 

 

 

 


informations

!!!! NOUVEAU !!!!

ENREGISTREMENTS BRUTS DYNAMIQUES
sur 1-6 j. Choissez juste J1 sur le calendrier
 
ZOOM: en survolant le graphe, clic gauche de la souris enfoncé, on zoom sur la période choisie.
Les résolutions max sont 100 msec et ~ 1 µm

Connexion


Login

Mot de passe


Mot de passe Oublié ?